[lettre à la mairie] C. Martin-Gilis, 14 septembre 2020

[lettre à la mairie] C. Martin-Gilis, 14 septembre 2020

Lettre aller

Lettre de Christiane Martin-Gilis datée du 14 septembre 2020

Résumé

Pour faire suite à la réponse de la mairie relative à la dangerosité de circulation sur la RD951, évoquée dans une première lettre, et conformément à son engagement, le 14 septembre 2020 Mme Martin-Gilis a remis ce nouveau courrier à la mairie. Parallèlement, elle a envoyé une requête à M. Khaled Benferhat, notre conseiller départemental.

Dans ce courrier, l’auteure déplore une fin de non recevoir à sa première lettre, et développe des arguments à l’appui de sa requête concernant la dangerosité des voies aux abords du village.

Notre avis

Comme lors du premier courrier sur ce sujet, la position de Mme Martin-Gilis nous semble complètement fondée, ce que confirment d’ailleurs plusieurs habitants des quartiers urbanisés de la commune que la signalisation actuelle n’intègre pas au village. Ils ont le sentiment d’être laissés pour compte.

On ne voit pas bien comment la mairie peut défendre ce refus alors que les communes voisines ont justement suivi l’approche préconisée : elles ont agrandi la zone de 50 km/h par le déplacement de la signalétique toponymique – les panneaux qui affichent le nom du village.

Lettre retour

Nous publierons la réponse de la mairie quand elle nous parviendra.

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Plus récents
Plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
gaetan challer
gaetan challer
1 mois passé(e)(s)

Bonjour,

Soucieux de la sécurité puisque cela à été mon métier, je tiens à vous apporter ma modeste expérience. Selon moi, il n’est vraiment pas utile de déplacer ces panneaux, pourquoi? 90% des conducteurs, sur les routes dites secondaires adaptent leurs vitesses en fonction de l’environnement et surement pas des panneaux. Avez-vous observez des accidents sur le lieu concernés? L’arguments utilisé, concernant les maisons d’habitions, n’implique pas une limitation des vitesses, rendez-vous compte, imaginez qu’a chaque habitation il faille réduire la vitesse, ce qui est vrai pour les regroupements de maison ( les hameaux), ne l’est plus pour des maisons dispersés ici et là. Pour conclure, chaque usagés qui s’engage sur une route se doit quand même de regarder si la voie est libre. Cordialement GC

Bertrand Anne Marie
Reply to  gaetan challer
1 mois passé(e)(s)

Bonjour et je rejoins Gaëtan. St Etienne les Orgues n’est pas un bon exemple puisque le panneau se situe à la pompe à essence environ alors que plus bas, direction Forcalquier, il y a beaucoup de maisons et pourtant aucune règlementation. Le bon sens de chacun doit prévaloir sur le tout répression. Autrement il faudrait mettre des ralentisseurs à chaque sortie de quartier ou de maison. J’observe beaucoup plus de dangerosité de la part de certains automobilistes qui n’ont pas installé de clignotant (il était en option???) ou qui oublient de lâcher l’embrayage pour faire avancer leur véhicule un petit peu plus vite (là aussi c’est dangereux, puisqu’ils “énervent” les autres et les poussent à des infractions) ou qui tout simplement, sortent un peu, beaucoup, alcoolisés et prennent le volant. Croyez-vous que ces deux derniers exemples pourront respecter un tant soit peu des panneaux? Je ne crois pas! Les seconds, les alcoolisés, ne devraient même pas songer à prendre le volant et pourtant…
Pour en finir, penchez-vous sur les voitures stationnées “à l’arrache” devant l’école à chaque entrée ou sortie: certains parents aimeraient pénétrer dans l’enceinte juste pour ne pas avoir à descendre de voiture et accompagner leur gosse.

gaetan challer
gaetan challer
Reply to  Bertrand Anne Marie
1 mois passé(e)(s)

bonjour, je souscris en tout point aux argument de Me Anne-Marie Bertrand

Ce site Web utilise des cookies pour une meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous confirmez votre accord avec cette pratique, et vous acceptez notre politique (cliquez sur le lien pour plus d'informations). plugin cookies

OK
Aviso de cookies