[info] Accès massif forestier

[info] Accès massif forestier

Suite aux pluies du 28 au 30 août dernier, la pression des risques d’incendie en forêt s’est allégée, comme le montre la carte des risques. Sur les hauteurs de Cruis, il est tombé jusqu’à 30 mm ce week-end-là.

En conséquence, la mairie publie un nouvel arrêté municipal qui abroge celui du 29 juillet, lequel nous interdisait l’accès au massif forestier.

Sur les deux prochaines semaines les probabilités de précipitations sont très basses, mais comme la température devrait rester sous la barre des 30° on peut sans doute se considérer tirés d’affaire pour cette année.

S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
Plus récents
Plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Adam-Salamon
23 jours passé(e)(s)

L’arrêté municipal de Cruis ne peut abroger isolément un arrêté qui concerne l’ensemble du massif forestier de la montagne de Lure. Constat : interdits d’accéder au massif forestier par Mallefougasse (dont le maire n’a pas abroger l’arrêté du 29 juillet), les chasseurs y accèdent par Cruis !

Adam-Salamon
Reply to  rédaction Cruis citoyen
21 jours passé(e)(s)

Dans l’esprit de la hiérarchie du droit, l’arrêté de la mairie ne fait qu’engager la responsabilité administrative du maire en cas d’incendie sur le territoire de sa commune ainsi que des communes adjacentes, concernant le massif forestier de la montagne de Lure, c’est-à-dire Mallefougasse et Saint-Etienne les Orgues !

Prenons l’exemple de l’obligation de débroussaillement (arrêté préfectoral n°2013-1473 du 4 juillet 2013). Elle n’est qu’une des dispositions réglementaires en matière de protection et de prévention contre les incendies de forêts. D’autres mesures prioritaires visent à assurer la sécurité et la salubrité publiques.  En effet, notre système juridique repose sur le principe de la hiérarchie des normes. En cela, un arrêté préfectoral fait partie du bloc réglementaire. Ce dernier est de niveau 3, donc inférieur au bloc législatif, lui-même inférieur au bloc constitutionnel, mais supérieur au doit territorial, de niveau 4. Une commune est de niveau 5 !

Les dispositions législatives autorisent le maire à prendre les mesures de police nécessaires et lui confient le soin de prévenir par des précautions convenables, les accidents et les fléaux calamiteux ainsi que les pollutions de toute nature. En cas de danger grave ou imminent, le maire prescrit l’exécution des mesures de sûreté exigées par les circonstances. Ces mêmes objectifs peuvent être atteints pour des objectifs environnementaux, notamment du fait d’une végétation trop abondante et vigoureuse.

En conclusion 

En aucun cas, l’arrêté du maire ne peut abroger sa responsabilité de police préventive !
:

Les principes constitutionnels et réglementaires imposent une mobilisation et une responsabilisation partagée pour répondre individuellement et collectivement à la prévention et à la sauvegarde des biens et des personnes. Ce qui ne signifie surtout pas que je maire (petit marquis de la République) sois autorisé à se substituer aux missions générales de prévention du service public.

Forest
29 jours passé(e)(s)

merci de nous signaler l’existence de cet arrêté. JP

Salgrenn
Reply to  rédaction Cruis citoyen
28 jours passé(e)(s)

Peut-être la méthode du SMS… version moderne du garde-champêtre avec son tambour sur la place du village… cela serait simple et rapide… suffit de s’inscrire sur une liste avec son numéro de portable. Cela peut aussi fonctionner pour prévenir en cas de catastrophe comme incendie de forêt !

Ce site Web utilise des cookies pour une meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous confirmez votre accord avec cette pratique, et vous acceptez notre politique (cliquez sur le lien pour plus d'informations). plugin cookies

OK
Aviso de cookies