[mairie] Joyeux Noël – la mairie communique

[mairie] Joyeux Noël – la mairie communique

Nous avons tous reçu récemment dans notre boîte aux lettres un document intitulé « Bulletin Municipal N° 1 – Décembre 2020 », qui est aussi disponible, depuis, sur le site de la commune.

Un peu d’histoire

Une fois n’est pas coutume : parlons de nous. Cruis citoyen, notre mouvement, s’est levé à quelques semaines des échéances électorales avec le seul objectif de faire évoluer la démocratie dans notre commune vers plus de transparence, moins d’opacité. 

Le seul moyen pour aller dans ce sens est la communication. Nous avons donc massivement communiqué, ce qui a déjà obligé la partie adverse à sortir de son mutisme (Facebook, affiche…). Issu de ce premier mouvement, notre journal a, depuis, continué à porter la mission du groupe en informant et en commentant l’actualité crussienne.

Et aujourd’hui, voilà que notre maire depuis 30 ans innove en publiant un premier bulletin de la commune.

C’est peu dire que nous nous réjouissons. Nous saluons le geste et disons bravo. Nous nous félicitons aussi un petit peu de ce résultat de notre action, au passage, mais c’est de bonne guerre. En bon citoyens, nous participons donc à la démarche, d’abord en faisant quelques suggestions sur la forme de cette communication, puis en en commentant le contenu.

Question de forme

Le prix

Le prix d’une telle communication n’est pas exorbitant – environ 500 € TTC pour l’impression (brochure 12 pages A4, quadrichromie recto verso, papier couché 120g, agrafé), mise en enveloppe probablement par la mairie, distribution par la poste pour environ 125 € TTC. Mais, moins c’est cher et plus on peut se permettre de reproduire l’opération. Le coût est donc un enjeu non négligeable.

Concernant les frais d’impression, on voit que les photographies sont souvent inutilement grandes, pas toutes pertinentes, et ont servi en partie à habiller la page. On peut sans risque avancer que le même contenu aurait pu être imprimé sur la moitié moins de papier.

Le support

La question qui se pose ensuite est évidemment celle du support. Si, par exemple, la diffusion de ce bulletin se faisait uniquement par voie électronique il ne resterait que les coûts de rédaction et mise en page, assumés par les ressources internes de la mairie.

Mais c’est une bonne idée de penser à ceux qui n’accèdent pas ou mal à Internet et au courriel, et pour qui la communication papier reste nécessaire. L’âge médian de Cruis est plutôt élevé et tous les aînés ne sont pas à l’aise avec ces technologies. Pour autant, il y a sans doute moyen d’optimiser la démarche et de ne produire le papier que pour ceux qui le requièrent – il est probable que l’imprimante de la mairie suffirait alors, et les documents pourraient être distribués par le personnel ou par courrier auprès des villageois identifiés.

En allégeant ainsi les charges de cette publication, elle pourrait paraître plus fréquemment, pour une meilleure qualité d’information, avec un impact écologique moins lourd en termes de papier utilisé.

L’alternative consisterait à utiliser le site de la commune mieux qu’il ne l’est actuellement, mais il paraît que cette idée fait son chemin et devrait prochainement aboutir. Quoi qu’il en soit, il faut absolument que la lettre d’information à laquelle on s’abonne en vain sur ce site se concrétise.

Questions de contenu

Passons maintenant en revue le contenu de ce bulletin.

Le mot du maire

Un détail au sujet des municipales : le maire a bien été élu à l’unanimité par les conseillers, choisis par lui, mais on peut rappeler que près de 3 Crussiens sur 10 ont voté pour la liste adverse.

Autrement nous saluons le parti pris d’encourager la population à ne pas minimiser les risques de la crise sanitaire, et à suivre les consignes qui nous sont données. Tous nos concitoyens ne semblent pas convaincus de la pertinence de ces mesures.

Distribution de masques

Pour en savoir plus sur ce sujet, on pourra lire notre reportage, daté d’il y a déjà 5 mois.

L’école

L’article double page permet de constater tous les efforts qui sont faits en direction de l’école. Les parents d’élèves de notre connaissance apprécient.

Il est cependant étonnant de ne trouver aucune mention des projets de rénovation plus importants, évoqués au conseil de l’école et que nous relations dans cet article. Pourtant, l’architecte semble déjà au travail, avant même l’attribution de son marché, et le projet était à l’ordre du jour du conseil du 10 décembre – dont nous attendons toujours le compte rendu.

La forêt

Cruis a racheté 300 ha de forêt. La politique d’extension de notre patrimoine forestier par la mairie est intéressante mais quelle est la logique sous-jacente ? Comment ces investissements sont-ils censés se rentabiliser ? Quel est le rapport entre le prix d’acquisition et celui de la vente de bois, et sur quelle période ?

Voilà ce qui nous aimerions lire, pour mieux comprendre et apprécier la démarche.

L’eau et l’assainissement

Nous notions dans nos commentaires sur le conseil du 10 juillet dernier qu’une augmentation substantielle (87%) de frais d’exploitation, et de recettes, était prévue à ce poste sans que les intentions de la mairie à ce sujet ne soient expliquées. Le bulletin ne nous éclaire pas plus sur ce point.

Par contre le texte pose question quand il dit :

Une économie importante a été réalisée sur la main d’œuvre
car ce sont les employés communaux qui ont démonté et remonté les pièces défaillantes.

Dit comme ça, c’est un peu comme si les employés communaux n’auraient eu autrement rien à faire, comme s’ils n’utilisaient pas de toute façon le temps qui leur est payé de manière utile. Ce n’est pas l’image que nous avons des employés de la mairie – il s’agit plutôt d’une rédaction maladroite.

Patrimoine immobilier

Petit magasin Micoulin

Nous avons déjà évoqué le sujet de cette acquisition dans nos commentaires sur le conseil du 14 mai dernier. Il faut rappeler que cette acquisition s’est faite par préemption. Le maire était cependant au courant des négociations en cours entre les vendeurs et l’acheteur et l’achat aurait pu se faire normalement. La préemption, c’est se prévaloir d’un privilège pour aller à l’encontre d’une affaire conclue entre parties consentantes – ce n’est donc pas franchement amical.

Parcelle F46P

Il s’agit probablement d’un nouveau découpage cadastral car cette parcelle n’apparaît pas au cadastre actuel.

Local annexe de la boulangerie

Il en était déjà question lors du conseil du 24 septembre dernier, mais la destination de ce local ne nous est toujours pas dévoilée. Ce sera la surprise.

Le parc photovoltaïque

Les retards dans la réalisation de ce projet sont d’abord dus à des aléas administratifs, qui ont fait que la démarche, démarrée en 2009, n’a pu aboutir au permis de construire qu’en janvier 2017, sans pourtant qu’aucune opposition ne se manifeste. Depuis, l’opérateur aurait pu mettre en œuvre l’autorisation de construire mais il a d’abord raté deux échéances pour les appels d’offres du ministère de la transition énergétique. Puis, il a mis près de deux ans avant de boucler son projet de compensation pour les espèces protégées auprès de la DREAL.

Le recours actuellement traité au tribunal administratif de Marseille concerne cette dernière procédure, qui a donné lieu à plusieurs irrégularités. Il a été déposé par l’association des amis de la montagne de Lure, Amilure, qui rayonne sur tout le territoire de Lure et du plateau d’Albion pour s’interposer dans le cas de projets photovoltaïques ou éoliens qui menaceraient l’environnement.

Si ce projet doit aboutir, il est certain que les délais en retardent les recettes, mais l’opérateur en est le principal responsable. Par contre si Amilure obtient gain de cause, peut-être sera-ce pour de bonnes raisons – il n’y a pas que l’argent dans la vie, même pour les communes.

Manifestations de fin d’année

Les mesures que dicte la crise sanitaire imposent les restrictions annoncées.

Compte tenu de la date de diffusion de ce document et des vœux qui apparaissent en dernière page, une nouvelle expression des vœux du maire semble inutile. Cruis citoyen souhaite aussi de bonnes fêtes au maire, aux conseillers et aux employés de la mairie.

L’emploi du feu

Comme nous l’avons expliqué dans ce reportage, vous pouvez porter vos déchets verts à Fontaine Neuve, chez les Arribert, moins loin que Saint-Etienne (où l’on risque de limiter vos apports). Vous pouvez aussi voir avec eux les modalités de l’enlèvement de déchets verts à domicile.

Il serait utile que la mairie reprenne cette information pour la diffuser.

Covoiturage et compostes

Ces informations sont déjà disponibles sur le site telles quelles. Elles ne servent ici qu’à meubler les 12 pages.

Oublis ?

Centenaires

Cette année, au moins deux personnes ont eu 100 ans à Cruis : Paulette Barbarin, dont nous avons publié le portrait, et Rose Lafoy, dont le portrait paraîtra en janvier.

Il nous aurait semblé normal que la mairie souligne ces événements, et les célèbre dans la mesure permise par la situation sanitaire.

Naissances, décès… arrivées, départs

Il y a malheureusement eu des décès à Cruis cette année. Y a-t-il eu des naissances aussi ? Cela vaudrait la peine d’être noté, ainsi que les nouveaux arrivants au village, et probablement aussi les partants. Nos concitoyens liraient ces informations avec intérêt.

Ecole

Les projets concernant la rénovation de l’école, dont nous parlions plus haut, ne sont pas évoqués. C’est pourtant un dossier cher aux Crussiens, l’école étant essentielle pour la dynamisation de notre population.

Web

Il semble acté que le site Web de Cruis va évolué, ce qui n’est pas du luxe.

Dommage qu’on ne juge pas utile de l’annoncer : nous aurions pu nous en réjouir.

Et maintenant ?

La teneur de ce bulletin le rapproche du bilan électoral provisoire. On y vante les actions de la mairie mais l’intérêt des Crussiens pour leur village ne s’arrête pas à la mairie. Il vaudrait la peine que cette communication s’ouvre à la vie du village.

Mais, maintenant que le mouvement est lancé, il ne peut que progresser, comme l’écrit lui-même le maire. Ensuite, au-delà de la communication, la prochaine étape sera la concertation : parler des projets avant le fait, en expliquer la logique plutôt que la seule réalisation et, sur les enjeux importants, appeler aux avis.

Le changement est en marche et tout est désormais possible – même les bonshommes de neige masqués :

Notre bonhomme de neige montre l’exemple : respectez les mesures barrière.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Plus récents
Plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
christiane montpellier
3 mois passé(e)(s)

mon commentaire est sur le chèque des séniors. Il y a des personnes âgées dans le besoin qui attendaient ce chèque pour les fêtes de Noël.

Ce site Web utilise des cookies pour une meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous confirmez votre accord avec cette pratique, et vous acceptez notre politique (cliquez sur le lien pour plus d'informations). plugin cookies

OK
Aviso de cookies